06_MBL

Mobilier

Table à manger
« La connaissance du monde est dissolution de sa compacité. » Italo Calvino. L’idée de ce projet est de réaliser la table la plus fine possible, d’enlever le maximum de matière jusqu’à n’obtenir quasiment plus qu’un plan horizontal, sans épaisseur, qui semble flotter au-dessus du sol. La structure est en acier et le plateau, simplement posé dessus sans fixations, est en contreplaqué chêne rétifié.
Serrurier : Métaloïd, Genève
Menuisier : Z'Ateliers / Nicolas Roman, Genève
Année : 2007

Table basse de salon : Table / Instable
A la base de cette table, une préoccupation : comment arriver à exprimer la plus grande légèreté du plateau ? La réduction des sections est poussée jusqu’au point de non-staticité : la structure en acier est instable. La table acquiert sa stabilité avec l’adjonction du plateau de verre, simplement posé dessus. Le tout est très rigide.
MO : Nicolas Bezençon, Lausanne
Année : 2005

Table pliable : Pli-able
A travers la mise en place de 4 charnières disposées aux 4 angles, la table se re-plie et devient un plan facilement transportable et stockable. Une fois repliée, la table n’occupe que 112 cm3.
Serrurier : Métaloïd, Genève
Année : 2005

Petite étagère
Ce meuble est conçu dans le même esprit que la bibliothèque adjacente : simplicité et légèreté. Le meuble peut accueillir 600 CD. La recherche vise à réduire le nombre de ses composants : une plaque d’acier horizontale, de 150 cm de long, est soutenue par une plaque verticale faisant office de poutre. Cette dernière est décentrée de manière à également remplir le rôle de butoir aux CD. Le même principe peut être utilisé pour des livres, également.
MO : Nicolas Bezençon, Lausanne
Année : 2005

Bibliothèque pour un appartement
La bibliothèque est formée de 11 modules identiques et répartis sur 3 travées de 80 cm. Le rangement se fait autant à l’intérieur des modules (livres de petits formats) qu’entre-deux (livres de grand format). Les deux éléments intermédiaires des modules ont deux rôles : ils assurent la statique (selon le modèle d’une poutre à treillis) tout en étant des appuis pour les livres. La bibliothèque est en acier, cela dans le but de diminuer au maximum l’épaisseur des constituants des modules : 2 mm. Ainsi, une fois pleine, la bibliothèque disparaît au profit des livres.
MO : Nicolas Bezençon, Lausanne
Année : 2003