12_CRD

Le projet tente de synthétiser les intentions décrites ci-avant, tout en partant d’une volonté de spatialité intérieure qui se veut la plus fluide possible. Oui, la surface à disposition pour les logements étant petite, nous proposons des prolongements extérieurs sous forme de balcons/loggias qui permettent un usage supplémentaire ainsi qu’une spatialité augmentée. Ces espaces ont des formes qui permettent de « racheter » les problèmes géométriques à résoudre, décrits ci-dessus. La construction de ces espaces, exprimés comme des bandes en maçonnerie alternées avec des vides, produit un effet de superposition de strates, reliées parfois par des éléments transversaux qui produisent une volonté de couture à l’existant. Quant au bâtiment, dans sa globalité, il tend à s’ouvrir en aval, vers cet espace élargi généré par une construction basse située juste en face. La volumétrie, légèrement taillée en pointe, exprime une volonté de recherche de lumière et d’espace, comme « l’étrave » d’un bateau.

MO: Ville de Genève
Année: 2012